Pandora Project

Titre original : Pandora Project

Date de sortie : France : 15 Juillet 2014

Editions : Blind Symphonia

Note: 3.5/5

Rang : « J’ai lu aussi  » [Lien]

Résumé Newport, New Hampshire. L’Enfer a désormais un nom. Autrefois si radieuse, la ville de Newport n’est maintenant plus que l’ombre d’elle-même ; une ombre grandissante, oppressante, dévorant tout sur son passage. Dans ce monde où corruption et tyrannie ont depuis longtemps pris le pas sur la démocratie, Ensaï tente de reconstruire sa vie malgré l’amnésie qui le ronge. Bientôt, de douloureuses marques apparaissent sur son corps, et d’étranges murmures le poussent peu à peu au bord de la folie. Des secrets trop longtemps enfouis semblent se battre pour refaire surface… Comment échapper à cette inexorable chute vers l’enfer qui lui tend les bras ?

Désert d’Ekkar, Nevada. Des Dunes majestueuses, un sable doré et ardent à perte de vue, dissimulant des mystères oubliés du monde… Depuis des siècles, le Clan d’Ekkar est le théâtre de combats muets qui s’immiscent dans la vie des quelques nomades qui foulent ces terres sacrées. Parmi eux, Heather, en passe de devenir malgré elle égérie de son peuple, doit affronter une guerre millénaire qui, par l’aveuglement d’une poignée des siens, éclatera sans doute très bientôt. Mais comment guider tout un peuple, alors qu’elle ne parvient même pas à lutter contre ses démons intérieurs ?

Par-delà les apparences, de l’autre côté du miroir. Un rêve, une illusion, un soupir. Leurs visages. Deux âmes tourmentées dont le Destin semble se jouer ; deux mondes que tout oppose, unis par les Légendes ancestrales d’un peuple en perdition. Le silence, l’obscurité… Et leurs regards sévères tandis que, tapis dans l’ombre, ils attendent le jour de leur réveil. Ne craignez pas le chaos.

Êtes-vous prêt à entrer dans la Ronde ?

Extrait: Ça n’était pas chez lui, et ça ne le deviendrait jamais. Déraciné. Même Ienzo, malgré l’air assuré qu’il se donnait dans les ténèbres, dégageait un vague mal être, que le visiteur n’était cependant pas capable d’expliquer. Là sans vraiment l’être, se promener entre les ombres. N’être… rien. Et, pourtant, trouver sa place et exister.

  • Mon avis :

J’ai lu ce livre grâce à un partenariat avec l’auteur. J’ai tout de suite voulu le lire car le synopsis semblait très alléchant et l’histoire en elle-même était assez original. Mais je pense que la couverture du roman a beaucoup influencé mon choix, l’œil de l’animal m’a carrément hypnotisé !



Ce livre reste pour moi une énigme, car j’ai eu beaucoup de mal à renter dans cette lecture tout simplement du fait qu’au début du roman le protagoniste est amnésique. Il m’a donc été plutôt difficile de m’attacher à lui vu qu’il ne se souvenait de rien. Nous découvrons donc en même temps que lui ce monde et ses menaces. Il a beaucoup d’informations à retenir et cela peut en perdre plus d’un mais il faut plus voir le début comme une puzzle. Mais ce n’est pas que pour cela que je n’ai pas aimé Ensaï , il semble être une personne froide, complètement antipathique et donc il était quelquefois un peu rebutant de vivre cette aventure à travers ses pensées. C’est bien sur au fil du tome que l’on apprend à le connaître et à comprendre qui il est réellement ainsi que ses origines; car EnsaÏ n’est pas une personne ordinaire, il a but particulier et son existence elle-même va remettre beaucoup de choses en question.


Au cours de ses péripéties EnsaÏ va faire la connaissance d’Ienzo qui est juste très marrant. Il va là où le courant le mène mais ce n’est pas pour ça qu’il n’est pas conscient de la noirceur présente dans la ville. Car oui, Ensaï et Ienzo se trouvent à Newport, une ville sombre dirigée par un tyran, cette ville est abritée par les ténèbres , où il faut se cacher dans les sous-sols pour les plus pauvres  tandis que les plus riches habitent dans des immenses gratte-ciel. Ces deux personnages masculins vont se poser des questions sur l’univers dans lequel ils vivent mais ils vont surtout chercher des réponses en rapport avec le passé d’Ensaï.

Et puis dans le désert D’Ekkar se trouve une jeune fille, Heather qui se tient à la tête d’un groupe. Elle abrite en elle un animale, un monstre. J’ai beaucoup aimé Heather, c’est une femme forte et combative. Elle doit sans arrêt se battre pour garder sa position qui est très demandé par certains, mais elle a malgré tout l’aide de son ami Nate. Malheureusement je n’ai pas pu accrocher avec lui, son personnage n’est pas assez exploité pour réellement l’apprécier.


En conclusion Pandora Project est une lecture agréable mais un gros pavé (plus de 600 pages et quelques donc prenaient bien votre temps). L’écriture est belle et soignée, certains passages sont justes très poétique. Et l’auteur a réellement travaillé l’univers de son œuvre, son fonctionnement est complexe et peut-être un peu compliqué à cerner surtout au début mais l’histoire est fluide. Malheureusement pour moi ce livre n’a pas été un coup de cœur et j’ai un avis assez mitigé.J’ai apprécié l’histoire bien qu’elle soit un peu floue au début mais qui fut malgré tout une belle lecture.

Pandora Project est surtout une bonne dystopie qui est originale par rapport à tout ce que l’on peut lire.

Publicités

2 réflexions sur “Pandora Project

  1. Pingback: Mes quatres dernières chroniques | Erikia
  2. Pingback: Unremembered, Tome 1 : Inaccessible | Erikia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s