Traqué, Tome 2 : Libérez le prédateur qui est en vous

Titre original The Prey (The Hunt, #2)

Date de sortie : France : 15 Mai 2014
USA : 29 Janvier 2013

Editions : Michel Lafon

Note: 4.5/5

Rang : Or  [Lien]

Résumé : 

Les humains ont été décimés, traqués par une nouvelle race qui les considère comme un mets délicat. Gene est l’un des derniers rescapés. Pour survivre, il n’a qu’une solution : se faire passer pour l’un de ses prédateurs.

Gene et Sissy font partie des rares humains qui ont échappé à la mort. Suivant les indications du Scientifique, qui les ont déjà sauvés plus d’une fois, ils parviennent à rejoindre la Mission, une colonie humaine qui a elle aussi miraculeusement survécu, cachée dans les montagnes. Mais le garçon se pardonnera-t-il d’avoir abandonné Ashley June, son premier amour et sa prédatrice ?

Alors qu’il vit pour la première fois parmi ses semblables, Gene se croit assez en sécurité pour retrouver la trace du Scientifique, qui aurait des explications sur la disparition de l’humanité et l’émergence de la nouvelle race. Mais parfois, l’ennemi n’est pas celui qu’on croit, et l’adolescent va vite réaliser que l’apparente tranquillité de la colonie cache un bien sombre secret…

Extrait: Qu’est-ce qui te fait croire que c’est une fille ? Qu’est-ce qui tefait croire qu’elle est humaine réplique-t-il, avant d’inspirer une fois,deux fois, bruyamment et rapidement. C’est l’une des leurs.
Une « crépusculaire »

Chronique : Tome 1 – Tome 2 – Tome 3

  • Mon avis :

Alors là, je suis époustouflé !


Je pensais pas que ce tome aller être un coup de cœur. J’ai lu le tome 1 qui m’a beaucoup plu mais pas autant que celui-ci, je suis donc rentré dans ce deuxième tome sans attente particulière je voulais juste lire une lecture agréable. Je dois avouer qu’a la moitié du roman j’allais mettre 3/5, mais à partir du chapitre trente ( oui je sais c’est loin) Andrew Fukuda enchaîne les révélations et coup de théâtre. L’histoire est complètement addictive, j’avais juste envie de tourner les pages pour savoir la suite. À chaque découverte j’étais complètement déstabilisé par la tournure des énervements, je n’aurais jamais pensé que ce deuxième tome partirait dans ce sens là. C’est tout le génie d’Andrew Fukuda, j’ai eu beau me creuser la tête pour savoir où il voulait nous emmener je n’arrivais jamais à savoir. En plus de tout cela, l’auteur a gardé le même style d’écriture qui provoque plein de sentiments à la fois. J’avais peur et j’étais complètement excité de la tournure des événements. Et si le troisième tome suit la trajectoire du deuxième alors je ne pourrais que l’adorer!



Mais que se passe-t-il dans ce tome dans les grosses lignes ?

Nous replongeons dans ce deuxième tome directement a la fin du tome 1. Dès le début de la lecture, Gene et son groupe sont sur leur embarcation, leur destination est cette colonie utopique énoncée par Le Scientifique. Nous retrouvons un Gene totalement déstabilisé par la découverte de la véritable identité du scientifique qui n’est autre que son père. Gene ressent en un instant une flopée de sentiments contradictoires, il est d’abord déboussolé que son père n’est pas pensé à lui et qu’il ne l’ait pas inclus dans ce voyage. Il ressent de la colère, de la peur mais l’anxiété s’empare de lui à chaque instant car les crépusculaire sont  à ses trousses. C’est par des bribes de souvenirs, qu’on n’en apprend un peu plus sur la relation qu’entretenait Gene avec son père. On aperçoit une nouvelle facette, ont pensé que cette relation parentelle était brute et rude. Mais un tout nouveau visage se dessine, c’est par des souvenirs touchants que je comprends un peu plus le père de Gene qui est un homme protecteur, qui veut garder par tous les moyens son fils en vie. En réalité cette relation est douce et composé de beaucoup d’amour, c’est un lien inébranlable qui les unit. Pour se sauver ils auraient jusqu’à l’autre bout du globe si nécessaire.


Les protagonistes secondaires sont malheureusement, à par Sissy, très peu exploités. Je ne me suis pas vraiment attaché aux garçons. Quant à Sissy, elle est beaucoup plus présente dans ce tome. Elle est une personne très forte, combative, toujours prête à se sacrifier pour les gens qu’elle aime. C’est elle la vraie meneuse de la bande. Ce que j’aime chez elle, c’est une personne qui lorsqu’elle prend une décision n’hésite pas, elle a un objectif elle s’y tient mais elle est aussi extrêmement attachante.

Je ne vais pas vous parler plus des événements car je ne veux pas vous gâcher la surprise. Mais on comprend au fil du tome, que Gene où qu’il soit est en danger. Il n’est peut-être plus entouré de vampires assoiffés de sang mais ce n’est pas pour autant qu’il ne doit pas être sur ses gardes. S’il veut survire il va devoir prendre des décisions et vite.



Ce deuxième tome est pour moi une vraie surprise ! Ce fut un délice de le lire. Et pour ce qui n’était pas emballé par le premier tome lisez au moins celui car je pense qu’il vous réconciliera avec cette saga !

Publicités

5 réflexions sur “Traqué, Tome 2 : Libérez le prédateur qui est en vous

  1. Pingback: Mes quatres dernières chroniques | Erikia
  2. Pingback: Traqué, tome 3 : Piégée, la proie est plus dangereuse que le chasseur | Erikia
  3. Pingback: Traqué, tome 1 : Cessez d’être la proie, devenez le chasseur | Erikia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s