Au pays de l’ailleurs

couv28340230Titre original :

Date de sortie :20 Octobre 2016

Editions : Michel Lafon

Note: ❤❤❤❤❤ [5/5]

Rang : Or [Lien]

Résumé: Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver.
Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

Extrait: « 

Chronique : Tome 1 

  • Mon avis :

Merci aux éditions Michel Lafon, qui en partenariat avec Livraddict, m’ont offert l’opportunité de lire et de chroniquer Au pays de l’ailleurs.

Avec le coup de coeur que j’avais eu pour la précédente saga de cette auteur, j’étais plus que impatiente de découvrir celle-ci. J’ai adoré cette lecture qui fut amusant mais à la fois très différente de l’ancienne saga. Je pense que cela vient surtout car le style d’écriture n’était pas le même, mais cela ne m’a pas déranger. J’ai trouvé d’ailleurs ce livre plus accessible, peut être meme pour des personnes plus jeunes. Malgré tout l’univers du livre était complexe et le sentiments des personnages étaient très bien retranscrit. C’était une lecture drôle, avec des moments d’intrigues mais aussi très instructif. Le monde dans lequel l’histoire se déroule est à la fois bizarre et extraordinaire. Concernant le personnage principale : Alice est un personne si gentille, elle est perdue de tant de façons, mais elle reste aussi une enfant attachante et le message derrière son histoire m’a beaucoup plus personnellement. A travers le personnage d’Alice sont dépeints les luttes que beaucoup d’enfants de son âge rencontrent souvent, cela permet de rappeler beaucoup de sentiments que l’on peut avoir vécu en étant enfant. Tahereh Mafi a encore une fois bien fait son travail en écrivant un tel univers avec un fin qui clout se tome avec finesse et beaucoup d’émotions ! Ce fut une très belle lecture.

Publicités

Une réflexion sur “Au pays de l’ailleurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s